skip to Main Content

4 indispensables efficaces et économiques en cuisine

Ce matin, vous vous êtes levés comme un peu barbouillés. Cette raclette d’hier soir entre potes, c’était cool mais il semble que votre digestion ait pris la poudre d’escampette et un arrière goût de fromage vous reste dans la gorge. Ça baigne toujours. Mmmmhh.

Un café? Bien serré, ça va vous aider. Vous en faites couler un, dont l’odeur vous déchire le nez. C’est presque ça, qui vous réveille en soit. Et puis le bruit de la machine, accessoirement.

Plus tard dans la matinée, Martine votre collègue fit-fit, coupe une pomme en 4. Elle la machouille tranquillement en regardant les news sur le Net. Elle vous balance : « T’en veux un bout? ». Quoi? Un fruit? Bon en même temps, elle l’a coupée et épluchée, c’est facile à manger. « Passe un bout, ouais.. » C’est bon. Le goût de cette pomme vous coule dans la gorge. Elle est juteuse et savoureuse. Vous vous demandez depuis combien de temps vous n’avez pas mangé une pomme. Depuis quand, vous n’avez pas pris la peine de couper quoique ce soit.

30 min plus tard, vous vous sentez un peu moins brassé. « Dis Martine, c’est quoi ton truc. Les pommes, ça fait du bien pour digérer? ». « Pour digérer? Mais non, c’est pour les vitamines, pardi! Les minéraux, les anti-oxydants………………….. » Bla, bla, bla….

Ben m**** alors, elle vous a convaincue. Et vous avez faim maintenant. Votre ventre gargouille. Pris d’un élan de sollicitude envers votre foie, vous allez chercher un Buddha Bowl au resto d’en face l’entreprise. C’est bon et saillant à regarder.

17h. Martine n’a pas pu passer ses factures. Vous lui avez tenu la jambe toute la journée. Son discours était passionnant. Vous avez tout bien digéré votre repas de midi. Pris d’une envie de fraîcheur, vous vous ruez chez Carrouf’. Bien décidé à faire entrer le mot « Healthy » dans votre vie. Avec frénésie, vous remplissez le panier d’un tas de trucs frais et colorés. Martine a dit : « Quand c’est coloré, c’est santé ». Pétri par votre élan de renaissance post-soirée grassouille, vous rentrez même chez vous à pied, longeant le canal tranquillement. L’air frais vous colore les joues.

Et là, patatra. Avec tous ces légumes, tous ces fruits secs, les pois chiches dans leur bocal, les amandes, le persil, vous n’avez pas pensé qu’il fallait s’en occuper. Vite mon laptop : « Comment préparer les poireaux? » Ah, un robot! Clic! Boum! Le prix. Mais WTF le prix! Vous vous dites que vous ne savez même pas par où commencer, alors si en plus faut faire un crédit pour acheter de curieux engins.

Vous allez vers le frigo, les épaules basses. Adieu poireaux, mâche, potiron! Bonjour quiche surgelée aux phosphates d’amidon…. 

Hey ho! Ca va oui, Caliméro! 

On s’avoue vaincu si vite? Paris ne s’est pas fait en 1 jour et les cuistos émérites non plus. Reprenons. La volonté de commencer à changer d’hygiène alimentaire. Manger plus attrayant et plus frais, donc nutritif au passage. C’est déjà un très bon début.

Ci-après, je vais vous recenser 4 indispensables, économiques, pratiques et déjà si facilitateurs. On se reprend et on lit. En revanche, si vous êtes déjà une fée des fourneaux suréquipées, vous allez peut-être vous faire suer. Alors, souvenez-vous de vos premiers pas.

1 – Le mixeur plongeur

Appelé aussi pied mixeur ou mixeur girafe, ou « Passe-moi l’mixeur » dans la vraie vie. C’est le premier ustensile électrique à posséder dans sa cuisine. Le must-have. L’incontournable. Le nécessaire. L’indispensable. La base. #bontarrêtemaintenant!

Le mien m’a été offert par deux amies, lorsque j’ai refait ma vie et que je suis repartie de zéro dans ma cuisine. Je n’avais même plus de casserole, ni de couverts en ma possession. Je vous donne cette précision sur ma vie privée pour vous dire à quel point, j’étais démunie de tout. Telle une étudiante, je redémarrai le trousseau du ménage débutant. Et c’est là, que j’ai pu vérifier qu’il m’était vraiment indispensable. Je l’ai tellement usé jusqu’à l’os, que j’ai du huiler les rouages à plusieurs reprises, et malgré cela, il couine comme une vieille courroie de distribution. Il est vrai que je lui préfère mon blender maintenant, mais il a toujours sa place dans le coffre de la voiture, quand on part en vacance en gite.

Son prix d’appel ne vous fera pas faire un crédit, et on en trouve actuellement avec des têtes en inox, garantis sans BPA, comme ici ou , ou encore ailleurs.

Soupes, compotes, purées, houmous, sauces diverses dont mayonnaise et même laits végétaux avec un autre ustensile petit prix dont on parlera plus loin, il offre des possibilités infinis. Pour transformer du légume ou du fruit en autre chose que des salades, il est votre homme. Omni ou vegan, avec un peu d’astuce, on peut se tenter à des préparations pour lesquelles on penserait qu’il faille justement un robot gros bras.

Ici, j’ai réalisé un smoothie doudou, avec 3 belles feuilles de chou kale, une pomme, un kiwi, 100 ml d’eau et 50 ml de lait d’amande. L’histoire est simple. Dans un saladier, vous versez le lait d’amande et mixez les feuilles de kale dedans. Ajoutez ensuite la pomme et le kiwi coupé en dés, un peu de sucre complet si besoin, et l’eau petit à petit. Roule Paulette! 

Quoique vous fassiez avec des aliments crus et durs, ajoutez toujours les ingrédients par petites quantités et une base liquide en même temps. Par exemple, pour une purée, c’est inutile de bourrer toutes vos pommes de terre cuites en tas dans une saladier et d’attaquer comme une pelleteuse dans une carrière de calcaire. Préférez plutôt écrasez un peu vos pommes de terre à la main. Puis mettez de la crème végétale dans le fond d’un saladier, avec un peu de pommes de terre. Mixez. Redonnez de la matière. Etc.

Si vous voulez essayer des smoothies avec des fruits surgelés, sortez vos fruits du congélateur, et versez quelques millilitres d’eau bouillante dessus. Vos fruits vont s’attendrir. Commencez à les travailler dans un liquide. Souvent, il sera livré avec un verre gradué, ce qui permet de mixer de petites quantités sans s’en fiche de partout. Cependant, il est vrai qu’en l’utilisant, ça peut parfois gicler. Mais il suffit juste de laver les torchons, c’est pas grave.

2 – Les étamines filtrantes

Alors vous devez vous demander ce que je veux vous faire acheter pour la modique somme de 7€. C’est pas électrique, donc en quoi ça facilite la vie. En plus, on dirait un pauvre sac pour mettre les linges délicats en machine. En soit, on est pas loin du compte pour le matériau.

Cependant, au lieu de laver les collants, vous allez pouvoir réaliser des breuvages sans particules. Je m’explique. Auparavant, je viens de vous parler de smoothie maison. Dans un second saladier, vous allez ouvrir l’étamine et verser le liquide obtenu. Puis, vous allez prendre le haut du sac et soulever. Comme par magie, le liquide passe, mais les particules restent. Hop, un smoothie dénué de fibres. En quoi, c’est intéressant dans ce cas précis? Et bien, il y a des personnes, qui ont les intestins en détresse. Le simple fait de manger des aliments crus soulève des douleurs atroces. L’avantage dans ce cas est de profiter des vitamines vivantes des végétaux, en retirant le côté irritant des fibres.

Ce sac est utile pour faire des fromages, comme des ricotta ou des brousses, ou des recettes de fromages végétaux à égoutter.

Enfin, elle aide à réaliser des laits végétaux maison. Sur les photos, vous voyez un lait d’amandes complètes. Ça se joue à 1 litre d’eau pour 80gr d’amandes brutes. Je les mets à tremper 1 heure. Ensuite, je les verse dans un saladier à bords hauts. Mixer au girafe avec 500 ml d’eau. Au fur et à mesure, j’ajoute le reste d’eau. Enfin, je réalise le même geste que décrit ci-avant. Je verse, je ferme, je soulève, je presse. Tout le lait passe dans vos mains. Je trouve ce moment complètement magique en fait. Le lait tiendra une semaine au frigo, et vos crêpes seront délicieuses. Cela fonctionne pour le riz, les cajou, l’avoine, le chanvre, etc….

Même si je mixe mes amandes dans mon robot actuellement, la filtration se passe toujours de cette façon. Comme quoi, les robots, c’est intéressant, mais le geste à l’ancienne est toujours présent. Au passage, cette sensation calme beaucoup. A l’issue de cette manœuvre, vous retrouverez l’okara du lait dans l’étamine, qui est donc le résidu sec de votre lait végétal. A mélanger une fois déshydrater à l’air à vos céréales, à des cookies ou des gâteaux ou cakes salés (en minorant l’apport de farine), à un appareil à crumble, etc…..

L’étamine se rince à l’eau, débarrassée de son résidu, avec un peu de savon de Marseille. Puis, on la laisse sécher. Et de temps, elle peut passer en machine. A savoir si vous voulez glisser un soutien-gorge de dentelle dedans, c’est à vous de voir…

Pour l’acheter, ça se passe sur FORCE ULTRA NATURE, que j’aime particulièrement pour le soin qu’ils apportent au choix de leur produit qu’il souhaite dénué de toute toxicité. C’est justement à l’image d’une cuisine saine et nutritive, axé sur le sportif à la base, mais aussi aux Veggie. Il y est question de protéines végétales et de supers aliments au passage. J’y ai notamment pris mon germoir à graines en verre, tendance, joli et pourtant hyper fonctionnel, notamment sur le plan de l’hygiène.

3 – Le mini-hachoir

Alors voilà, celui que vous voyez sur la photo n’est pas dénué de BPA. Il s’appelle Valentin chez Seb. Il doit forcément en exister d’autres. Cependant, dans la mesure où les aliments y restent 2 secondes, je me dis que la toxicité est moindre. Il m’a été offert par une gentille collègue de travail un Noël.

Ce truc, c’est la rapidité d’exécution même. Rien ne lui résiste. Il va vous aider à réduire de petites quantités d’aliments en un temps record. Il est vrai que quand on voit la taille du moteur pour un si petit contenant, on comprend son efficacité.

Cet ustensile va hacher les herbes fraîches, réaliser des persillades, faire de la poudre de noisettes ou d’amande, réduire les graines de courge ou de sésame, faire un confit de basilic ou d’ail des ours, etc….

Ci avant, je vous ai expliqué comment faire un lait d’amande, mais en les trempant au préalable. Si vous n’avez pas le temps, broyez-les dans le mini-hachoir, mixez-les dans l’eau, et passez à l’étamine. Temps de réalisation : 5 minutes.

Je vous montre ici une de mes petites créations, dont je vous livrerai la recette prochainement : un gomasio un peu particulier. 1,2,3 et c’est fait.

Pour le prix, on le trouve dans les grandes enseignes pour des prix allant de 12 à 15€. Si vous payez plus cher, c’est exagéré.

4 – L’huile de coude

Alors, on en est à 25€ de mixeur plongeur, 7€ d’étamine et 12€ de mini-hachoir. Avec tout cela, la note s’aligne sur 44€ de matériel, pour réaliser déjà beaucoup de préparations aux bonnes vertus nutritionnelles. Il sont faciles d’utilisation, se lavent facilement, se rangent dans peu de place. Je rappelle, qu’on peut même les emmener en vacances. Mais pour le coup, on arrive à l’instant garce.

Le moment, où je dis ma vérité, qui fâche. 

Lorsque l’on décide de manger plus sain, on s’apercevoit que l’on ne peut faire autrement que de mettre la main à la pâte. Car soyons honnête, tous les packaging sur lesquels les mots « Healthy », « Sain » ou « Santé » sont écrits, sont pour moi une douce rigolade, voir même du foutage de figure en puissance. Quand j’ai découvert qu’on était capable de nous vendre des légumes et des fruits pré-coupés dans des barquettes en plastique, je me suis dit que les développeurs avaient tout compris. Ils surfent sur la vague de notre propre fainéantise et ils auraient tort de s’en priver. De fait, c’est presque inutile de s’en offusquer, parce que c’est NOUS, qui induisons de telles conneries. Et je ne vous parle pas du prix. Ça coûte un bras au kilo cette barquette de carottes râpées.

Et puis, alors le fraîchement coupé mon œil! Vous savez pertinemment, ou je le rappelle d’ailleurs, qu’à partir du moment où un végétal est coupé donc mis à l’air, il s’oxyde. Alors me la faites pas à moi. Dans votre barquette de champignons en lamelles, vous croyez vraiment qu’ils restent quoi, à part de la matière fibreuse? Et toutes les enseignes le font. C’est qu’il y a un marché et que cela fonctionne. Pareil pour les gâteaux sans sucre, les houmous tout prêts, les guacamole qui sont déjà noirs dans les boites.

Si vous voulez mangé de meilleure qualité, il va falloir vous y coller. Certes, on peut trouver des facilitateurs de cuisine comme présenté avant, mais si vous n’êtes pas décidé à sortir votre économe, votre couteau d’office et vos torchons, ça ne marchera pas longtemps. Tous ces produits sont trop chers en coût de revient et le bénéfice nutritionnel est souvent invisible. Vous-même allez me dire à un moment, mais vous mangez des légumes pourtant, mais que vous êtes toujours fatigués. Comprenez que les légumes ne poussent pas dans les barquettes et qu’à l’état naturel, ils ne sont pas prédécoupés. Si vous ne croyez pas au BIO et que vous n’avez pas envie d’aller dans une AMAP, je veux bien comprendre. A chacun, son départ et son début d’évolution, mais choisissez au moins des légumes entiers que vous transformerez vous-même. Préparez votre guacamole. Confectionnez vous-même vos biscuits et gâteaux. Mijotez votre propre soupe. Et laissez ces petits coups de pouce pour des repas occasionnels.

Et je le dis tout net, l’huile de coude, donc l’effort, ne coupe rien. C’est le plus économique des ustensiles de cuisine. Pétrir le pain avec ces mains, et moins cher qu’un robot pâtissier.

Vous n’avez pas le temps? Depuis quand une tomate coupée en 4, avec un pesto minute réalisé au mini-hachoir prend du temps? Vous mettrez le même temps que de sortir la barquette du congélateur, ouvrir l’opercule, cuire au micro-onde pendant 6 minutes et attendre 1 autre que cela refroidisse. CQFD.

Je suis dure, mais il faut parfois dire les choses comme elles sont. D’autant que vous en êtes encore une fois largement capables, sauf que vous n’avez pas vraiment tenté le coup.

J’espère que ce billet aura pu vous apporter des éléments de réponse, si vous souhaitez débuter vers une alimentation profitable. Un jour viendra, vous vous direz que vous avez atteint une vitesse de croisière culinaire suffisamment intense, pour vous pencher sur les gros jumbos des plans de travail.

A très vite.

Delphine

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top