skip to Main Content

Coup de cœur cosmétique : SAEVE

Cosmétique naturel et locale français SAEVE

Des lustres que je ne vous avais pas parlé de cosmétiques… Mais c’est parce que je n’étais pas encore tombée sur la marque locale SAEVE.

SAEVE, qui s’écrit S[aè]ve, et se prononce Sève. 

Je suis Naturopathe certes, mais pas réellement une aficionados du tout fait maison et de l’extrême dénuement cutané. Il en faut pour tous les goûts. Dans mon ancienne vie de consommatrice et fashionista, ma main était attirée par les flacons de parfums, les boîtages classes et les petits sacs au logo en un seul mot. Par pitié, ne prononcez pas le mot insoutenable « girly », qui a été détourné de son côté frais et primesautier pour devenir un terme injustement associé aux filles forcément « culcul » et sans cervelle.

Non, j’aimais et j’aime toujours la cosmétique. J’ai simplement changé de « faux-magerie » pour aller vers du plus naturel, du bio, de l’éthique, de l’engagé, et du local.

J’avoue que j’ai besoin de petits pots, d’odeurs et d’attention. Je ne suis pas une fan des crèmes maison, qu’on conserve dans le frigo. Vous pouvez être surs que je vais oublier. Faire ses crèmes soi-même est certainement plus écolo. Mais dans le fond, on a tout de même besoin de matière première et de petits pots en verre. Certaines me diront : « On sait ce qu’on met dedans ». Je répondrais que c’est pas si sure, Aromazone n’est plus une cinécure.  Et puis, quoi de mieux qu’un service de recherche et développement pour être certains de ce qu’on met dedans, non? Je préfère donc acheter des crèmes auprès de professionnelles, dont c’est le métier de vérifier la traçabilité de la matière première, sa toxicité potentielle, sa teneur en principes actifs, et tout ceci sans cruauté animale.

Attention, je ne suis pas en train de dire que la DIY cosmétique est une mauvaise chose, je dis que cela ne me convient pas à moi.

Je veux des matières naturelles d’origine végétale. Je ne transige plus là-dessus non plus. Je fais donc appel à la Slow cosmétique. J’utilise des huiles végétales, mais que je n’achète pas au rayon cuisine. Idem pour les huiles essentielles, petits producteurs ou entreprises à échelle humaine. J’adore les hydrolats. Mais les vrais. Par les eaux coupées en bouteille bleue de parapharmacie. Les vrais, ce sont ceux, qui sentent encore le fumage de la distillation et qu’on peut consommer par voix orale. J’adore la marque Solaure par exemple. Cependant, j’ai besoin de doudou, qui sent bon, à la texture fondante et enveloppante. Et vous aurez compris que je le veux avec des matières de qualité.

C’est ainsi que j’ai flashé sur Saeve. J’étais sur le pôle Nature de la Grande Pharmacie Lyonnaise et j’ai vu au loin une affichette qui m’a scotchée sur place et attisée par curiosité. J’ai discuté avec l’animatrice. J’ai acheté mes premiers soins. J’ai pris l’attache de la fondatrice de la marque, et je m’en vais vous conter Saeve maintenant.

Cosmétique naturel et locale français SAEVE

1 – Naturelle

Pour une Naturopathe, ce grand 1 a une importance primordiale. Certes, j’aime les pots de crème, mais il est hors de question que je tartine mon visage avec des ingrédients louches, dégueulasses, qui bouchent les pores, détruisent les cellules et éventuellement passent la barrière hémato-encéphalique à la longue. A moins d’être coincée à Copenhague pour annulation de vol, sans bagages avec pour seule solution les échantillons de l’hôtel. Ahem…

Chez Saeve, on est dans de la phyto et à 92% d’ingrédients d’origine naturelle. Chaque produit contient le complexe Immunox, breveté par la marque : Sève de bouleau BIO et Chaga BIO. On ne peut pas faire plus organiquement parfait, dans la mesure où ce champignon pousse uniquement sur les bouleaux et les merisiers. Cette symbiose constitue l’élément force de chaque concentré.

Et puis, pour faire simple, on citera la Mauve, la Pamplemousse, le Pissenlit, le Pois, le Pin maritime, la Rhubarbe, l’Orange sanguine. Tous les ferments actifs, bacilles ou micro-organismes protéinés sont obtenus sur substrat de blé ou en milieu marin.

Quant à l’acide hyaluronique, notre capteur de molécule d’eau par excellence, est d’origine végétale et obtenu par fermentation. Il n’est donc pas extrait de crêtes de coq, traitées chimiquement pour être vendu dans le commerce à des prix extra-concurrentiels et notamment sous forme de compléments alimentaires. Je dis ça, je dis rien, mais je peux comprendre que ça vous porte au cœur.

2 – Cosmétolocavore et volontueuse d’un plus grand respect de l’environnement

Cosmétique naturel et locale français SAEVE

L’affiche parle d’elle-même. Pas de silicones, pas de PEG ou molécules de polyéthylène-glycol cancérigènes prouvées, pas de colorants synthétiques, pas de parabens, pas de phénoxyéthanol, pas de sodium laureth sulfate, pas d’huiles minérales qui te bouchent la peau (Bonjour Nuxe!), pas de gluten qui obstrue tes canaux, pas d’ingrédients d’origine animale. Et au vu de toute cette philosophie, par logique, pas de tests sur animaux.

Nota bene : Comme précisé dans le point ci-avant, je suis bien conscience que les compositions ne sont pas à 100% naturelles, et qu’elles comportent des agents de texture, qui à la longue, peuvent polluer les sols et les eaux. J’ai bien écrit 92% plus haut. Cependant, je fais ce choix de soutenir une marque émergente, avec de belles volontés, une envie de proposer des compos déjà nettement plus intéressantes que 90%  des marques présentes sur le marché telles que l’Oréal, Timotei ou encore Le petit Marseillais. Donc, à celles et ceux, qui semblent confondre les combats, je vous invite fortement à aller voir ailleurs, si mon discours ne vous convient pas. Et je ne perdrai pas mon temps à me justifier inutilement sur des positionnements, qui n’ont jamais été les miens. Je ne me suis jamais encartée Green Girl parfaite, comme d’autres le font sans balayer devant leurs portes. Bien à vous. Bon dimanche. 

Ça vaut ce que ça vaut, mais si on possède ce vœu pieux de ne pas polluer les personnes qui utilisent les produits, on a donc le même vœu pieux de ne pas polluer l’environnement et notamment l’eau par des produits chimiques que le corps va rejeter.

La fondatrice de la marque s’appelle Pauline Bony. Elle est d’origine auvergnate. Par chance, elle est restée ancrée à ses racines. Et elle cultive donc le concept de « Garden next Door ». Sa volonté est d’utiliser des ingrédients végétaux que l’on trouve dans les campagnes françaises : bouleau, pois, pissenlit, rhubarbe… Forêts, chemins vicinaux, jardins ruraux…. Je m’imagine ces fonds de potagers auvergnats, où courent des kilomètres de haricots enchevêtrés dans les plants de tomates, des vieilles bassines en émail, des oiseaux sur les branches, le papillon qui danse.

Quant à la Sève de Bouleau, elle est récupérée dans des forêts proches de Volvic, par un cueilleur selon les méthodes naturelles dans le respect des arbres.

3 – Pointue

Et c’est bien mon instinct de naturopathe, qui parle. Pauline a pour envie de rendre ses lettres de noblesse à notre organe PEAU. Ce tissu qui est souvent délaissé à son propre sort. Tiraillé, déshydraté, malheureusement pollué, toxifié, on le considère comme peu important. La peau est pourtant notre PREMIÈRE barrière contre les agressions extérieures. C’est un tissu complexe, qui respire à l’instant même où vous me lisez. Son premier job est de lutter contre les agressions extérieures, depuis le soleil jusqu’aux bactéries.

Vous vous en rendez compte quand vous vous faites mal. Si vous vous coupez et que vous vous mettez à saigner, vous pouvez observer une réaction immunitaire immédiate. La peau rougit, se met à gonfler autour de la plaie, est douloureuse. Mais même dans ce cas-là, combien de personnes vont arrêter de s’occuper de la peau quand la plaie est fermée et vont délaisser l’aspect « réparation »? Et ça, c’est quand on voit la plaie bien nettement, mais quid des micro-lésions invisibles… J’en veux pour preuve la peau épaissie et sèche de vos coudes, qui se frottent toute la journée, à la table, aux vêtements, ou se cogne aux portes. Pour ma part, j’estime que réparer et maintenir l’intégrité extérieure autant que l’intérieur est aussi une manière d’entretenir son immunité et d’éloigner les agents pathogènes.

Sur le plan immunitaire, le complexe Bouleau et Chaga répond précisément au problème. Je vous laisserai vous rendre sur le site de Saeve pour lire l’article que j’ai eu la chance de rédiger sur ce champignon pour en comprendre les bienfaits : https://saeve.com/histoire-dune-immortalite/

5 gammes visages spécifiques ont été crées pour répondre à des problématiques précises. Elles contiennent toutes le complexe cité, puis un ingrédient naturel désigné pour répondre aux problèmes, qui ne sera autre qu’une réponse de la part d’une système immunitaire : la déshydratation, l’obstruction des pores, la pollution, la dénaturation du mélanocytes, l’oxydation donc le vieillissement.

Cosmétique naturel et locale français SAEVE

2 gammes corps nous proposent de nourrir ou de dynamiser.

1412 formules ont été testées pour arriver à trouver les recettes parfaites pour chaque problème. On nous parle de titrage. En phyto, ce mot vous garantit un dosage optimal de principes actifs de la plante. On met pas du pamplemousse pour dire de mettre du pamplemousse et faire joli. Cela signifie qu’on a cherché le meilleur mode d’extraction permettant de puiser le maximum et le plus pur dans le principe actif. Pour le pamplemousse, il s’agit de l’acide citrique.

On va aussi parler de l’encapsulation. Parfois certaines molécules ne peuvent se conjuguer en raison de leurs propriétés hydrophobes et hydrophiles. Vous connaissez ce principe dans la vinaigrette. Quand vous versez l’huile dans le vinaigre, elle reste en bulle. Quand vous battez vigoureusement le mélange pour l’homogénéiser, vous procédez à une encapsulation « maison ».

Je précise au passage que les sèves-sérum de la marque sont les plus concentrés en actifs du marché actuel… Ce que j’apprécie donc dans cette marque est qu’on nous propose de profiter d’ingrédients simples, mais sous une forme très pointue. Et pourtant, c’est moins cher qu’Estée Lauder…

4 – Authentique

Quand j’ai contacté Pauline Bony pour avoir des informations avant de commencer à vous parler de la marque sur Instagram, j’ai été accueillie avec une grande ferveur. Pauline a travaillé pendant 15 ans pour les grandes maisons de cosmétiques, sur la création et le développement de produits. Son expérience aurait pu faire d’elle une inatteignable. C’est une personne adorable et volontaire. On a beaucoup échangé et je suis ravie d’aider son décollage, qui monte en flèche. Je précise que je ne suis pas rémunérée pour ce billet, je le fais de bon cœur, depuis le départ. Pauline m’a remerciée cependant en m’envoyant un colis rempli de produits.

Cosmétique naturel et locale français SAEVE

La marque a développé un univers doux, aux comics évocateurs d’une apothicairerie des temps anciens entre lapins farceurs et boxeurs des années 30. Une typographie, une jolie dose d’humour, un verbe et un langage inspirant et positif.

Et la cerise sur le gâteau est tout de même le plaisir qu’on prend à utiliser Saeve. Les odeurs sont fraîches, mais douces. Les textures sont fondantes et non collantes. Je teste actuellement la gamme Perfect Pisum, après avoir utilisé Pur Paradisi. Il a eu un effet visible immédiat. Je suis amoureuse de la crème de nuit Peau parfaite. La gamme Perfect Pisum est dévolue à l’éclat et aux tâches, que j’ai malheureusement développée par une prise trop longue de contraceptifs additionnés à des comportements idiots avec le soleil pendant ma vingtaine. Il y a du travail. J’ai d’ailleurs un mélasma « irréversible ». Cette crème est hyper douce. Elle s’étire parfaitement bien, laisse la peau lisse et détendue. Et pour cause, le produit est finement fait pour permettre un massage du visage.

Donc le soir, je masse mon visage avec lenteur pour permettre d’activer la micro-circulation. La fragrance principale de cette crème est fait de petit grain et de fleur d’oranger, parfait avant d’aller au lit pour apaiser le système nerveux. Toutefois, je ne sais pas si c’est mon imagination, mais quand j’hume le pot en fermant les yeux, j’ai la sensation de sentir l’odeur des doigts qui viennent d’écosser les petits pois. Comme quand j’étais petite.

Et la bonne nouvelle, c’est que les produits sont maintenant disponibles en ligne sur le shop du site. Vous pouvez bénéficier aussi d’un petit diagnostic beauté.

A très bientôt.

Delphine

Cet article comporte 8 commentaires
  1. La confiance aveugle, pas mon truc en général. Et là, pof je lis ton post et je passe directement commande chez Saeve… Bon si tu ne me reconnais pas la prochaine fois, tu sauras pourquoi 😉 Bises
  2. Coucou Delphine
    En effet, je suis cette marque depuis qq mois. J aime bcp leur univers ms je n’ai pas encore testé. Ça ne devrait pas tarder?
    En tt cas ton article nous donne clairement envie de nous pencher un peu plus sur cette petite marque française. C’est tt à fait ce que j aime. J’ai depuis le printemps découvert une autre petite marque française dt j’ai eu un réel coup de cœur…
    Belle journée bisous
  3. Exactement comme Dom, je suis allée directement sur le site et ai très envie de me commander un simple gel nettoyant purifiant…mon visage en a tellement besoin !!! Allez, je vais faire chauffer la cb !
    1. : Le gel nettoyant purifiant est top. Il n’en faut pas beaucoup. C’est le genre de tube, qui peut durer un certain temps. Bien à toi, Jolie Marion. Delphine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top