skip to Main Content

Scandales alimentaires et sanitaires, en quoi sommes-nous aussi responsables? – Podcast 12

Podcast En quoi sommes nous aussi responsables des scandales alimentaires et sanitaires

28 janvier 2019, nouveau scandale sanitaire sur une viande avariée provenant de Pologne. Un énième problème concernant la nourriture que vous avalez chaque jour et qui sous-entend que ce que l’on vous vend pour manger manque cruellement de contrôles et de sérieux. Est-ce vraiment le cas? Là ne seront pas le débat et mon propos aujourd’hui.

Le podcast du jour, qui se veut être la réflexion d’une naturopathe de la cause de la cause, vous propose de lire autrement ces événements.

Car ça n’est pas le premier. Et ça ne sera pas le dernier où on découvre que la nourriture de grandes distributions n’est pas ce qu’il y a de plus clean. De quoi s’inquiéter à propos de notre bien-être, et de l’impact de toutes ces molécules chimiques ou malades sur notre état. Par exemple, le rapport d’informations n°852 remis  à l’assemblée nationale le 8 avril 2018 (en lien en dessous) rassemble bien des constats partageant des inquiétudes sous-jacentes.

Seulement voilà, en quoi nos comportements et nos habitudes de consommation influencent tous ces scandales et tous ces problèmes? Beaucoup hurlent au scandale, mais n’y-a t’il pas une part de nous en cela? N’avons-nous pas une part de responsabilités dans tout ce marasme?

SOMMES NOUS RESPONSABLES ?

Je pense profondément que oui.

Nourritures à profusion, demandes incessantes de prix moins chers, gaspillage, aberrations alimentaires, habitudes du moindres efforts, inepties saisonnières, dénie ouvert et mauvaise foi, tout concourt à permettre aux industriels et autres malins de la grande distribution à surfer sur des vagues pour nous proposer toujours plus de produits étonnants et mal finis, et en créant toujours plus de besoins. Et pour le coup, la  fin justifie les moyens et tous les scandales inhérents.

Sans culpabilisation aucune, mais juste en prise de conscience, je vous invite donc à écouter ce podcast afin de comprendre en quoi et comment on peut potentiellement rectifier le tir ou s’éloigner d’une alimentation de mauvaise augure. En quoi, nous avons une force d’actions directes sur ce type de problèmes.

Reprenez les choses en main, depuis les courses, au contenu du frigo, à vos habitudes. Petit à petit, redevez maître de ce que vous ingurgitez.

Bonne écoute.

Delphine

Évoqués dans ce Podcast :

Rapport d’informations N°852 – 8 avril 2018

 

 

Cet article comporte 4 commentaires
  1. Aujourd’hui, plus personne ne peut dire qu’il ne savait pas. Le plus dur, c’est de modifier ses habitudes quand chaque personne court après le temps. Mais chaque jour faire un pas de plus vers le changement est une grande victoire. L’été c’est mon mari qui fait des conserves de coulis de tomates maison et que nous degustons l’hiver avec nos spaghettis. Par contre, on a raté la stérilisation des nos champignons d’automne , on a tout perdu ! Snif. Merci de nous amener à réfléchir et nous motiver à continuer le chemin vers le changement de consommation.
    1. : Bonjour Marie. Même si la théorie des petits pas est aujourd’hui remise en question face à l’urgence de la situation, je reste convaincue que nous devons éveiller les prises de conscience par de multiples petites touches. En revanche, il y a toujours des réfractaires à la situation, croyant à la théorie du complot, ou autres…..
      Vous avez du être déçus pour votre récolte.
      Merci pour ton commentaire.
      Excellente semaine.
      Delphine
  2. Merci pour ce podcast très intéressant. Je fais partie des mauvais élèves concernant l’alimentation…mais j’ai des prises de conscience et je modifie mes achats au fil du temps. Je vais acheter un plat préparé industriel avec des « traces » de légumes parce que je me dis que c’est toujours mieux et plus complet qu’une portion de pâtes. As-tu un bon calendrier des fruits et légumes à me conseiller ? je suis un peu ignorante sur le sujet…les fraises en hiver je l’ai bien enregistré à force de le lire et l’entendre. Mais l’avocat par exemple ou la banane ? Merci à toi pour tes partages qui m’aide à m’améliorer au quotidien.
    1. @bulle_virtuelle : Bonjour Sandra et merci de ton commentaire. Tu n’es pas une mauvaise élève. Tu vas juste prendre le temps de faire de mieux en mieux. La prise de conscience est déjà énorme. Dans le cas que tu évoques, il serait presque plus intéressant sur le plan nutritionnel de faire un plat de pâtes et d’y ajouter un avocat en entrée, ou des tomates fraîches en été, plutôt que la trace de légumes.
      Pour le calendrier des légumes de saison, le calendrier proposé le site de Biocoop est intéressant : https://www.biocoop.fr/produits-bio/Fruits-et-legumes/Legumes-de-saison-decouvrez-notre-calendrier-de-saisonnalite
      Le chemin vers le mieux manger est en route.
      Merci à toi de bien vouloir t’améliorer au quotidien.
      Delphine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top